HomeArmes-blasonAnnexesPatronymesLiens

 
 
  J'aurai souhaité à la place de ce petit ouvrage généalogique, écrire une histoire de la famille d'Adesky en y faisant part des vicissitudes, des soucis, ainsi que des anecdotes concernant les membres de cette famille. Malheureusement, le temps m'a manqué et j'ai préféré m'en tenir à une simple généalogie descriptive. Peut être, un jour, pourrais-je moi-même ou un autre membre de la famille rédiger cette "saga" des d'Adesky. Je souhaite qu'à ce moment cette petite étude soit une base de référence utile.
 
    L'idée de réaliser cette généalogie m'est venue en août 1977, quand mon cousin et homonyme François d'Adesky, de la branche aînée actuelle , m'eut offert une photocopie d'un document original en sa possession . Ce document est une attestation délivrée en 1793 par le Vicomte de Brons, Commissaire de la Noblesse française à un certain François d'Adesky, Gentilhomme de la province d'Alsace.

    Désirant connaître le lien qui unissait les actuels d'Adesky à ce gentilhomme , et me remémorant certains souvenirs de la tradition orale familiale contés par feu mon Oncle Edgar, j'ai envoyé ce document à M. Christian Wolff, responsable du cercle généalogique d'Alsace et Conservateur des Archives départementales du Bas-Rhin, en lui mentionnant quelques bribes de cette tradition. C'est ainsi que je lui ai fait part d'un patronyme original Ades, d'un anoblissement polonais sous Stanislas Leszczynski, en tant que Duc de Lorraine, et d'alliance avec une Baronne Braun et une Dame de Grassman, etc.…

    Par chance, M. Wolff me fit parvenir en retour des extraits du Livre d'or de Saverne, manuscrit de Léon Bachmeyer, conservé aux Archives du Bas-Rhin, où figurent plusieurs générations de mes ancêtres familiaux dont le dénommé François d'Adesky objet de ma recherche.

    La tradition orale familiale m'ayant aussi appris que la ville de Huy en Belgique, fut le refuge en émigration de mes ancêtres français et que cette même ville devint le berceau belge de l'actuelle famille, il fut dés lors aisé d'établir via les registres communaux belges les liens entre le Gentilhomme du 18ème siècle et ses actuels descendants.

    Madame Peres, Généalogiste à Strasbourg, m'a permis par ses recherches dans les archives paroissiales et notariales d'Alsace de remonter plusieurs générations d'ancêtres jusqu'au début du 17ème fin du 16éme siècle.
Tandis que Joseph Valynseele, historien à Paris, m'a fait découvrir de précieux dossiers sur les membres de la famille qui étaient officier sous l'Ancien Régime. Ces dossiers sont conservés au Service Historique de l'Armée (section moderne) du Château de Vincennes (PARIS); ils furent une mine inestimable de renseignement et m'aidèrent à la vérification de nombreux points de cette généalogie.

    J'adresse l'expression de ma vive reconnaissance à toutes ces personnes pour leur aimable assistance.

    Au sujet de la généalogie proprement dite, je tiens à faire les remarques suivantes: Je me suis principalement limité dans ce premier ouvrage à la descendance directe de la famille (ces descendants sont soulignés dans les tableaux généalogiques) et ne me suis donc pas penché outre mesure sur les collatéraux et les alliances. Les lieux et dates de naissance qui n'ont pu être vérifier sont remplacés par des points d'interrogation comme il se doit, de même que les commentaires basés sur la tradition orale familiale et non corroborés par d'autres sources sont inscrits au conditionnel. Quand deux années sont mentionnées pour une date de naissance, cela signifie qu'elle a été calculée à partir de l'âge à la date de décès.

    Les commentaires suivent immédiatement les tableaux généalogiques les concernant. Les symboles utilisés se résument à : § pour mariage X pour les naissances et + pour les décès.

 

Fait à Vienne (Autriche), le 28 octobre 1982

 

François d'Adesky

 

tableau 1tableau2tableau 3tableau 4tableau 5

 

© d'Adesky - All rights reserved